4º étape – Ascoli Piceno

Ascoli Piceno sera pendant trois jours l'une des capitales du Grenache

Le Piceno est un territoire plein de surprises. On y a redécouvert un cépage local appartenant à la famille des grenaches, qui produit des vins extraordinaires. C'est pour cette raison que le concours a choisi cette destination comme dernière étape de l'édition itinérante 2021.

Ascoli Piceno, une capitale des Marches... et du grenache !

Le Piceno est un territoire plein de surprises, à commencer par sa composition géographique, qui se caractérise par la présence de collines (pour environ 60%), de zones montagneuses (pour plus de 30%) et d'une petite plaine baignée par la mer Adriatique.

Outre les cépages les plus courants (Montepulciano, Sangiovese, Pecorino et Passerina), on a redécouvert un cépage local appartenant à la famille des grenaches, qui produit des vins extraordinaires, et qui ont su séduire les jurés de l'édition 2020 du concours international des Grenaches du Monde, en remportant 9 médailles (sur 12 vins présentés).

C'est l'une des raisons qui ont conduit Grenaches du Monde à choisir Ascoli Piceno comme dernière étape de l'édition itinérante 2021 (après Cebreros en Espagne, Châteauneuf-du-Pape et Perpignan en France).

L'étape italienne de l'événement se déroulera du 31 mai au 2 juin.  La dégustation officielle du concours aura lieu le 1er juin dans le splendide Palazzo dei Capitani, dans la capitale de la région des Marches.

Le grenache comme révélateur de terroirs

Le promoteur de l'initiative locale est Tu.Ris.Marche, la coopérative spécialisée dans les activités touristiques et culturelles à caractère "expérientiel", qui agit depuis 2014 pour la promotion de la région des Marches, en collaboration avec la conseillère municipale Francesca Pantaloni. Conscient de l'importance des événements liés au vin, en tant qu'outil de marketing pour le secteur et le territoire qui les accueille, Tu.Ris.Marche a su fédéré et défendre la proposition présentée par un groupe de neuf exploitations viticoles de la région de Piceno : Azienda Agricola Le Caniette, Azienda Agricola Pantaleone, Azienda Agricola Valter Mattoni, Azienda Agricola Poderi San Lazzaro, Azienda Agricola Clara Marcelli, Azienda Agricola Oasi degli Angeli, Azienda Agricola Dianetti, Azienda Agricola Cameli Irene, Azienda Agricola Allevi Maria Letizia.

L'initiative est parrainée par la région des Marches, la municipalité d'Ascoli Piceno, CNA Ascoli Piceno, la coopération de Linfa - Azienda Speciale Camera di Commercio delle Marche, en collaboration avec Bim Tronto et Mete Picene.

Entretien avec Giovanni Vagnoni, porte-parole des 9 caves initiatrices du projet

Maurizio Valeriani (ambassadeur du Concours en Italie) s’entretient avec Giovanni Vagnoni (Azienda Le Caniette), porte-parole des 9 caves initiatrices du projet :

  • Maurizio Valeriani : Comment avez-vous redécouvert ce biotype de Grenache ? Dans quel cadre ? Quelles sont les perspectives et l'histoire de ce cépage ?

Giovanni Vagnoni : Le grenache, d'après ce que nous avons vu (il fait également l'objet d'enquêtes scientifiques), est là depuis plusieurs siècles mais il portait un nom différent. Aujourd'hui nous l'avons identifié comme appartenant à la famille des grenaches et c'est un biotype très intéressant qui nous donne une grande satisfaction. Le point de départ se situe en 1998 avec la découverte de quelques plants dans nos vignobles. À peu près tout le monde ici disposait de ce cépage dans leurs vignes. La sélection a donc été assez simple. Puis le dynamisme de trois entreprises qui en ont attiré d'autres explique le reste : la volonté de produire des vins que qualité et le désir de cultiver un cépage très original même si peu productif.

  • Cette année, Ascoli Piceno, capitale des Marches, organise une des 4 dégustations du concours : quelles seront les opportunités offertes par cet événement et pourquoi avez-vous décidé de l'accueillir dans votre région ?

Giovanni Vagnoni : C'était une excellente occasion, ayant proposé aux organisations en charge de ce projet d'inviter 25 journalistes dans la région pour parler du grenache bien sûr, mais aussi des cépages locaux comme la Passerina, le Pecorino, le Sangiovese et le Montepulciano. Au début, je n'étais qu'avec Francesca Pantaloni de la cave Pantaleone, mais rapidement, tous les autres ont souhaité collaborer pour promouvoir le territoire. À mon avis, ce sera une merveilleuse occasion de présenter notre région encore méconnue à des personnes capables d'en parler de la meilleure façon possible.

  • Maurizio Valeriani : Les journalistes et les dégustateurs qui feront partie des jurys ont également de grandes attentes, car ils sont impatients de goûter ces vins, qui ont été mentionnés à plusieurs reprises dans le Concours et qui ont remporté de nombreux prix lors des deux précédentes éditions du concours.

Lieu du concours